Toi + moi + lui – Tijan

toi-moi-lui-892361-264-432

TITRE : Toi + moi + lui

AUTEUR : Tijan

EDITION : Hugo roman new way

PARUTION : 2017

DATE DE LECTURE : 18/04/18 – 28/04/18

NOMBRE DE PAGE  : 442p

GENRE : romance, young adult, adolescence

NOTE : 17/20

 

 

« Réfléchis. Si tu exposais à tout le monde tes pensées et tes sentiments… Je ne sais pas. Je me sentirais vulnérable. Quelqu’un pourrait me faire du mal. »


RÉSUMÉ : Summer Stolz est amoureuse de Kevin Matthews depuis le collège. Qui ne le serait pas ? Toutes les filles du campus en sont folles, et il reste rarement célibataire très longtemps…
Alors, quand une liaison naît entre leurs père et mère respectifs, et que Summer se retrouve en cohabitation avec son coup de coeur 24 heures/24, la situation prend un tournant… épicé.
Mais c’était sans compter sur sa rencontre avec le mystérieux Caden Banks. Un jeune homme rebelle, insoumis, dangereux… mais, surtout, terriblement sexy. Summer va alors devoir répondre à son coeur : peut-il battre pour deux garçons à la fois ?


MON AVIS :  J’ai eu la chance de recevoir ce roman grâce à un partenariat avec les éditions Hugo Roman collection New Way. Je l’avais beaucoup vu passer sur la blogosphère ainsi que sur Bookstagram, j’avais donc vraiment hâte de le découvrir pour me faire mon propre avis.

Dans ce roman, on retrouve Summer, amoureuse secrètement de Kevin Matthews depuis le collège. Mais vient le jour ou naît une liaison entre son père et la mère de Kevin, Summer  se retrouve contrainte (ou non…) à vivre sous le même toit que lui. Quelques mois plus tard, Summer fait son entrée à la fac, elle espère y retrouver Kevin et former des liens solides avec ce dernier, mais tout ceci était sans compter sa rencontre avec le mystérieux Caden Banks…

Ce roman fut une très agréable découverte. Tout en légèreté, Toi+Moi+Lui est un roman qui m’a rappelé les nombreuses fan fictions que j’ai lu étant plus jeune. Alors oui, c’est totalement cliché. Un triangle amoureux dans une université américaine, les fraternités, c’est vu vu et revu me diriez vous, mais j’adore ça ! Comme vous l’aurez compris, ce n’est pas de la grande littérature. Mais c’est vraiment parfait lorsqu’on veut lire quelque chose qui nous permet de décrocher un petit peu. On éprouve rapidement de l’affection pour Summer en qui (à mon avis) beaucoup d’adolescentes se reconnaîtront.

L’histoire en elle même est assez simple, il n’y a pas de retournement de situation ou quoi que ce soit qui puisse nous surprendre. Mais l’auteur sait rendre son histoire très addictive, les pages défilent sans encombre. Sa plume est fluide, et assez jolie bien qu’on retrouve assez fréquemment l’aspect « écriture fan fiction ».

Comme je l’ai précisé précédemment, l’histoire tourne autour d’un triangle amoureux. Mais il n’est pas de ceux qui sont vraiment énervants. Summer ne passe pas de l’un à l’autre sans cesse, avec des pages parsemées de « oh je l’aime », « oh je l’aime aussi« , « oh mon dieu je suis perdue« .. vous savez à quel point ça peut être rageant à lire… Quant à ceux qui n’aiment pas les scènes de sexes trop descriptives, vous n’avez pas à vous en faire pour ce livre là. Il s’agit d’une romance young adult, l’auteur à donc préservé un minimum de pudeur.

Quant aux personnages, j’ai beaucoup aimé Caden, Summer et Avery (une amie de Summer). Tous se montrent très attachants. Au contraire, je n’ai pas supporté Kevin, je l’ai trouvé arrogant, égocentrique et égoïste du début à la fin.

Alors si vous recherchez une lecture légère, rapide à lire et que vous avez aimé DIMILY, je pense que Toi+Moi+Lui est largement susceptible de vous plaire. Je vous le conseille grandement, surtout maintenant que le soleil commence à pointer le bout de son nez !

Le pacte d’Emma – Nine Gorman

CVT_Le-Pacte-dEmma-T1_8666

TITRE : Le pacte d’Emma

AUTEUR : Nine Gorman

EDITION : Albin Michel

PARUTION : 2017

DATE DE LECTURE : 02/12/17 – 10/12/17

NOMBRE DE PAGE  : 397p

GENRE : vampire, amour, maladie

NOTE : 15/20


« Je pensais qu’en me lançant dans ce pacte je risquais seulement ma vie, mais c’est ma raison qui est en train de s’envoler. »

RÉSUMÉ : Emma, 21 ans, est atteinte d’une maladie neurodégénérative rare et incurable. Dans plusieurs années, la maladie aura tellement affecté son système nerveux qu’elle ne sera plus elle-même. Elle décide alors, à la fin de ses études, de prendre un nouveau départ à New York, avec son frère, afin de profiter de la vie avant que la maladie ne l’ait rattrapée complètement. Mais une rencontre inattendue va venir bouleverser tous ses plans. Et si finalement elle pouvait contrer la maladie ? Et si finalement elle n’allait pas mourir ? Emma fera alors le choix de survivre, au prix d’un pacte des plus sanguinaires. Mais au fond, peut-elle réellement faire confiance à cet homme qui ne semble plus avoir une once d’humanité en lui ? Et vous, à sa place, que seriez-vous réellement prêt à faire pour ne pas mourir ?


MON AVIS : Lorsque j’ai appris que Nine Gorman (célèbre booktubeuse francophone) allait sortir un roman, j’étais sure de l’acheter dès sa sortie : chose faite ! Cette histoire dans un premier temps sous le nom du pacte sanguinaire était publiée sur Wattpad, et a finalement été publiée chez Albin Michel. Malheureusement, de nombreux contretemps ont fait que je n’ai pu écrire cette chronique avant..cela fait aujourd’hui 2 mois que j’ai terminé ce roman. Je vais donc essayer de vous rédiger une chronique  pertinente à partir des souvenirs restants.

Dans ce bouquin, on retrouve Emma, jeune fille atteinte d’une maladie neurodégénérative qui décide de partir vivre à New York accompagnée de son frère. Après maintes et maintes candidatures, Emma décroche ENFIN le travail de ses rêves dans la grande agence Anderson Corportation. C’est ici qu’elle fait la rencontre de mystérieuses personnes qui changeront sa vie du tout au tout… et d’une façon qu’elle n’aurait jamais imaginé.

L’histoire démarre simplement, on sympathise avec Emma, on prend connaissance de sa maladie, ce qu’elle engendre et toutes les questions qui vont avec. Le point médical du roman est l’un des plus importants de l’intrigue, je l’ai trouvé abordé d’une façon un peu trop simple à mon gout. Nine Gorman a que trop peu exploité le domaine des maladies neurodégénérative qui est pourtant très vaste et intéressant. Cependant, les ressentis d’Emma étaient quant à eux plutôt bien retranscrits.

Au fil des pages, on découvre de nouveaux personnages dont les 2 frères de la Anderson Corporation. Tout deux très différents, ils sont très rapidement intrigants. D’un tempérament de feu,  Andrew attire directement l’attention du lecteur. Grace à un humour un peu décalé, on s’attache peu à peu aux personnages bien que leurs personnalités ne soient pas si originales que cela. La romance que cette rencontre engendre est quant à elle assez basique bien qu’elle occupe une grande partie du roman.

Concernant le point du bouquin qui m’a réellement dérangé : la facilité de l’intrigue. J’ai plus d’une fois pensé durant ma lecture que les réactions d’Emma n’étaient pas appropriées. En effet, lorsqu’elle apprend certaines choses surnaturelles, celle ci réagit de manière platonique : sans réellement de surprise, de peur, d’appréhension. J’ai trouvé ça assez déroutant et peu crédible… « Bah oui, je viens de découvrir les vampires depuis 2 jours, et si il me transformait en vampire aussi ?? Quelle super idée, vivre pour l’éternité  et boire du sang :  j’en rêvais ! » moyen moyen…

Nombreuses sont les personnages affirmant que « Le pacte d’Emma » est un beau mélange de Twilight, 50 nuances de Grey et Vampire Diaries : je ne peux pas dire le contraire. Il est vrai que j’ai trouvé de nombreuses similitudes durant ma lecture. Cependant, je suis toujours partie du principe que puiser son inspiration d’un monde qui nous passionne n’est pas quelque chose de mal tant que ce n’est pas du plagiat. C’est pourquoi j’ai réussi à faire abstraction de ces petits détails, c’est un fait qui ne m’a jamais réellement dérangé.

Concernant la fin, je me suis agréablement laissée surprendre par un certain retournement de situation. Bien que ce ne soit pas la fin du siècle, Nine Gorman a su étonner ses lecteurs.

Pour finir, « Le pacte d’Emma » est une agréable lecture. De part une plume simple et fluide, Nine Gorman a su rendre son roman attractif bien que l’intrigue ne soit pas si originale que cela.

 

Remade – Alex Scarrow

SDEGFRTFHTITRE : Remade

AUTEUR Alex Scarrow

EDITION Casterman

PARUTION : 2017

DATE DE LECTURE : 14/11/17 – 20/11/17

NOMBRE DE PAGE  : 447p

GENRE : horreur, apocalyptique, dystopie, science fiction

NOTE : 16/20


« Tu sais, fiston, un grand sage a dit que tout ce qui séparait la civilisation de l’anarchie, c’était trois repas par jour et une connexion Internet. »

RÉSUMÉ : Et si un virus devenait plus intelligent que vous ?  Un virus inconnu, incontrôlable et… capable de penser. Un adolescent, Léo, qui n’a rien d’un héros. La promesse de protéger, quoi qu’il arrive sa petite sœur Grace. Et une seule solution : fuir, le plus loin, le plus vite possible…


MON AVIS : Je me suis procuré ce roman à tout hasard en me promenant dans les allées de Cultura. La phrase « et si un virus devenait plus intelligent que vous? » sous le titre a retenu mon attention, j’ai alors décidé de m’y plonger à l’aveugle.

Dans ce roman, on retrouve Léo, un jeune adolescent anglais obnubilé par les informations internationales et les médias dans leurs généralités. Il a pour problème de se focaliser sur chaque fait divers et d’en faire une obsession. C’est alors qu’il entend parler de cet étrange virus qui prend de plus en plus d’ampleur en Afrique. Un virus qui liquéfie les humains en une dizaine de minute au simple contact d’une personne infectée. Il suspecte les journalistes de minimiser l’impact et la propagation du virus. Au fil des jours, il décide de s’y intéresser de plus prés et s’informe sur le dark-web. Il y  découvre une sombre vérité et décide de s’enfuir avec sa mère et sa soeur, qu’il tentera de sauver coûte que coûte.

« Remade » est un roman assez trash et explicite. C’est un genre que je n’ai pas l’habitude de lire, mais qui ne m’a étonnement pas déplu. Je ne suis pas du genre sensible, et ne crains pas spécialement les descriptions répugnantes. Et pourtant , l’auteur à su me surprendre plus d’une fois. J’ai régulièrement eu une sensation de dégoût face aux scènes qu’il exposait à ses lecteurs. Alex Scarrow nous pousse un peu plus dans le gore à chaque chapitre. 

Ce roman fait parti de ceux qu’on peut qualifier « d’intelligent » mais aussi de très bizarre. En effet, l’histoire de ces protagonistes est hors du commun, totalement surréaliste. A certains moments, je fermais mon roman et réfléchissais à ce que l’auteur me racontait, je me posais la question « mais comment est ce qu’il a pu imaginer un truc pareil? ». L’imagination de l’auteur est assez dingue, mais il arrive à rendre la chose presque crédible.

De plus, ce qui m’a le plus frappé lors de ma lecture, ce n’est pas le virus en lui même, mais la réaction de la population face à une crise apocalyptique. Alex Scarrow à très bien su retranscrire ces moments de panique. Anarchie,  chaos, découverte, bouleversement et confusion sont 5 mots qui qualifient très bien ce bouquin.

Les personnages quant à eux sont assez attachants et charismatiques. J’ai bien aimé Léo bien qu’il n’ai pas une personnalité particulière. Cependant, j’aurai souhaité voir certains personnages plus développés que cela.

En quelques mots, Remade est un roman apocalyptique pleins de rebondissements et riche en imagination. La plume de l’auteur est addictive, fluide, bien qu’assez trash par moment. Ce roman fut une lecture rapide et agréable que je conseille aux amoureux d’aventure, d’horreur et de science-fiction.

TOP 5 – Ces romans connus que je n’ai jamais lu

Bonjour bonjouuuur! Comme vous pouvez le voir dans le titre, je vous fais aujourd’hui ce petit TOP 5 afin de vous parler de 5 romans en particuliers (wow, vous ne l’auriez pas deviné !). En effet, je me suis récemment rendue compte qu’il y avait certains romans, dont touuuut le monde parle, mais que je n’ai jamais réellement eu envie de lire, ou alors jamais osé. J’ai trouvé intéressant de vous en parler, même si, je sais d’avance que certains vont avoir les poils qui se hérissent  (oui oui, à ce point là!) C’est parti !

bannierelire1

5.  Le premier roman dont je veux vous parler est « les fiancés de l’hiver » de Christelle Dabos. Alors oui : ce roman, on le voit et on en entend parler, DE PARTOUT (surtout sur la chaine de Bulledop aha). Je l’avais reçu lors d’un swap, il me tente beaucoup, et pour couronner le tout, l’héroïne porte mon prénom, c’est pas beau ça? Et pourtant, il traîne dans ma PAL depuis des mois.. Je suis bien décidée à le lire pour le Cold Winter Challenge. Je vous invite à jeter un oeil à ma PAL pour ce challenge si ce n’est pas déjà fait 😉

RESUME TOME 1

CVT_La-passe-miroir--Les-fiances-de-lhiver_1267

4. Si je vous parle d’un placard,  d’un groupe d’enfant, et d’un monde avec des animaux qui parlent, vous trouverez probablement quel est le second livre de mon top! Et oui : je n’ai jamais lu « Narnia » de CJ Lewis. Pour tout vous dire, je ne sais presque pas sur quoi porte l’histoire, j’ai simplement le vague souvenir d’avoir vu le film lorsque j’étais petite. Contrairement au roman de Christelle Dabos dont je vous ai parlé précédemment, les chroniques de Narnia ne me tentent pas vraiment. Cependant, la lectrice curieuse que je suis se laissera surement surprendre par ces romans.  Après tout, pourquoi est ce qu’ils plairaient aux autres et pas moi  ?

RESUME TOME 1 

le-monde-de-narnia

3. La troisième place de ce TOP n’est pas occupée par un roman, mais par une saga dans sa globalité. Une saga qui a connu son heure de gloire mais dont on entend beaucoup moins parler aujourd’hui bien qu’une grande partie de la blogosphère l’ai déjà lue. Il s’agit en effet de la saga « Percy Jackson » de Rick Riordan. J’ai acheté le premier tome il y a trèèèèès longtemps, je devais encore être au collège (il me semble que c’était à l’occasion de la parution du premier film). Je l’ai commencé plus d’une fois, et je ne l’ai malheureusement jamais terminé. Je pense qu’il n’était pas à mon gout à l’époque. Cependant, étant donné que mes goûts littéraires ont bien changé depuis, vous devez vous demander pourquoi je ne le recommence pas aujourd’hui ? Eh bien je ne saurai pas vraiment quoi vous répondre, mis à part le fait que la couverture ne m’attire pas plus que ça. Si des fans de la saga passent pas là, je retenterai c’est promis !

RESUME TOME 1

Ce diaporama nécessite JavaScript.

2. On monte crescendo dans les révélations ! La seconde place du TOP est occupée par une saga très connue qui a eu droit à son adaptation cinématographique il y a un petit moment, ainsi qu’à sa série plus récemment. Si je vous dis chasseurs d’ombres? ……….Vous l’avez probablement deviné, il s’agit de la saga complète « The mortal instruments » de Cassandra Clare. Mon histoire avec cette saga est assez similaire à celle de Percy Jackson: je l’ai eu il y a très longtemps, lorsque le boom médiatique était en plein essor, mais j’ai attendu que cela passe pour le lire. Tellement attendu qu’il se trouve toujours dans ma PAL 5 ans après !

RESUME TOME 1

Ce diaporama nécessite JavaScript.

1. Et enfin, l’aveu ultime! (je me sens presque honteuse de le dire, et pourtant je ne devrai pas!). Celles et ceux qui me suivent régulièrement sur Instagram doivent déjà le savoir, mais l’amoureuse de lecture que je suis n’a jamais lu la saga complète Harry Potter de JK Rowling. Oui oui, voilà c’est dit ! Pour ma défense, j’ai récemment lu les 2 premiers tomes que j’ai d’ailleurs beaucoup aimé et je possède la saga complète sur mes étagères ! Si cela peut en rassurer certains : JE COMPTE LIRE LES AVENTURES DE HARRY RON ET HERMIONE INCESSAMMENT SOUS PEU. Je ne sais pas pourquoi j’ai un cran de retard concernant ces romans par rapport au reste des lecteurs (de la population mondiale ?), mais je suis bien décidée à le rattraper et à quémander ma lettre pour Poudlard très rapidement moi aussi!

RESUME TOME 1

10311678


Voilà la fin des révélations (vous êtes surpris hein? Moi aussi figurez vous!). N’hésitez pas à me dire en commentaire si certains d’entre vous n’ont, comme moi, jamais lu certains de ces romans. Et si cela vous tente, je pourrai organiser des lectures communes ou bien des marathons lecture pour des sagas complètes!

Et vous, quels sont ces romans très connu que vous n’avez jamais lu ? Je veux tout savoir!

En attendant le prochain article, je vous souhaite à toutes et à tous de très belles lectures!

Ophélie

Cold winter Challenge 2017 (PAL HIVERS)

original

« Jingles bells, jingles bells, jingle all the way! »

Comme chaque année, à l’arrivée du froid et des flocons, Margaud de la chaîne et du blog Margaud Liseuse  reprend le Cold Winter Challenge pour les férus de cette saison enchantée. Le principe du challenge est très simple : 4 menus, 4 thématiques différentes, des livres à choisir et à lire entre le 1er décembre et le 31 janvier. Il suffit de lire un livre correspondant à un thème pour valider le challenge. Libre à vous d’en lire, 1, 10, 15 ou même 20. Les 4 menus proposés cette année sont :

  • LA MAGIE DE NOEL : lire une histoire qui se déroule pendant Noel ou à l’approche des fêtes.
  • FLOCONS MAGIQUES : lire un livre de fantastique, fantaisie.
  • MARCHER DANS LA NEIGE : lire du nature writing se passant dans un pays nordique.
  • STALACTITE ENSANGLANTE  : lire un polar, thriller se déroulant en hivers.

J’ai personnellement sélectionné 3 menus parmi les 4 (notamment un qui ne vous étonnera pas, vous connaissez l’amoureuse de romance que je suis). J’ai volontairement choisi une PAL conséquente, de sorte à pouvoir piocher dedans au grès de mes envies. Je sais d’avance que je ne pourrai tous les lire. Je vous place un lien direct sur chaque titre, il vous suffit de cliquer dessus pour avoir accès au résumé !

___________________________________________

Aloooooors, cher amoureux de l’hivers, voici ma PAL :

  • La magie de noël = J’ai choisi beaucoup de romans dans ce menu, nombreux sont des romans que je souhaite lire depuis des années. Comme vous pourrez le remarquer, la plupart sont de Sarah Morgan, une autrice qui écrit de nombreux romans se passant en hivers qu’il me tarde de découvrir.

– Sarah Morgan – La douce caresse d’un vent d’hivers (RÉSUME)

– Sarah Morgan – La danse élégante des flocons de neige (RÉSUME)

– Sarah Morgan – Coup de foudre sous la neige (RÉSUME)

– Scarlett Bailey – Tendre veillée (RÉSUME)

–  Holly Jacobs – Le bonheur au pied du sapin  (RÉSUME)

– My true love gave to me – 12 nouvelles (David Levithan) (RÉSUME)

  • Flocons magiques = Pour ce menu, j’ai sélectionné 3 livres dont j’entends parler depuis une éternité et dont je repousse la lecture à chaque fois (par appréhension ? je ne sais pas).

– Les fiancés de l’hivers – Christelle Dabos (RÉSUME)

– Le pays des contes TOME 1 – Chris Colfer (RÉSUME)

– La croisée des mondes TOME 1 Royaume du Nord – Phillipe Pullman (RÉSUME)

  • Marcher dans la neige = Et enfin, j’ai choisi ce dernier menu pour un livre seulement. Un roman que je convoite depuis un bon moment, et que je vois très souvent sur la blogo et notamment sur la chaîne de Margaud. Il me tarde de le découvrir et de regarder l’adaptation cinématographique qui en a été faites.

– Dans les forêts de Sibérie – Sylvain Tesson (RÉSUME)

forets-de-siberie-270x450

_________________________________________

  • Quelques conseils de lecture :

    Si vous souhaitez faire ce challenge et que ma PAL n’a pas suffit à inspirer vos lectures, je vous renvoie vers certains articles qui peut être vous aideront à trouver votre bonheur hivernal!

–  TOP 5 – Livres de Noël

PAL Cold Winter Challenge 2016 – Tartine aux pommes

Pal Cold Winter Challenge 2016 – NineGorman

_____________________________________________

Il me tarde désormais début décembre pour pouvoir déclarer la saison des chocolats chauds fumants et des lectures réconfortantes ouverte ! N’hésitez pas à me dire si vous aussi vous participez au challenge, et quels livres vous comptez mettre dans votre PAL.

Belles lectures à tous et à très bientôt ! 😉

Chroniques de Zombieland – Gena Showalter

 

TITRE : Chronique de zombieland TOME 1, 2 et 3

AUTEUR Gena Showalter

EDITION : Harlequin

PARUTION : 2013

DATE DE LECTURE : 10/09 – 15/10

GENRE : fantastique, zombie, romance

NOTE : 20/20 COUP DE COEUR


RÉSUMÉ TOME 1 : Moi, Alice, j’ai cessé de me croire au pays des merveilles le jour où je les ai vus. Eux, les monstres. Ils existent. Ils ont pris ma petite sœur. Ils ont dévoré mes parents. Bientôt, ils seront partout et ils dévoreront vos familles, vos copains, notre monde… Vous voulez ça ? Non, moi non plus. Alors, je vais rejoindre Cole et sa bande, et avec eux, je vais me battre jusqu’à la mort s’il le faut. Contre les monstres … les Zombies.


MON AVIS : Je cherchais un roman à lire lors de la période d’Halloween, quelque chose qui sortirai un peu de ma zone de confort. J’ai trouvé ce bouquin sur ma liseuse, il y traînait depuis que je l’avais aperçu sur la chaine Youtube de Nine Gorman. Je m’y suis plongé à tout hasard…Et c’est ainsi que je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler non pas du premier tome, mais de la saga dans sa globalité que j’ai littéralement dévoré !

Dans ce roman, on retrouve Ali, une jeune fille de 16 ans  surprotégée par son père qui affirme depuis toujours voir des choses horribles que personnes d’autre ne voit. Sa vie tourne autour de la psychose de ce dernier, ainsi, elle vit depuis toujours en reclus de toute vie nocturne. Un jour, Ali perd toute sa famille lors d’un accident de voiture, son père, sa mère et sa sœur à qui elle était profondément attachée. Ce jour fait prendre un tournant très étrange et surnaturel à son existence. Elle fera des rencontres en tout genre qui viendront chambouler son quotidien. Rencontre qu’elle aurait probablement aimé ne jamais faire…

Cette saga a tout simplement été une révélation ! Je l’ai dévoré d’une traite. Il était impossible de m’arrêter. Ce roman fut un coup de cœur grâce au  mélange des genres. Dès les premières pages je me suis trouvée immergée dans un monde mêlant romance et fantastique. . J’ai littéralement adoré le coté ambivalent de la saga : le fait de me trouver dans une clairière entourée de zombie tout en ayant l’impression de lire une histoire d’amour d’adolescents. L’auteur sait parfaitement manier les deux genres et en a fait une histoire très addictive.

L’histoire en elle même ne relève pas du génie, elle n’est pas si complexe et originale que cela, mais elle a opéré sur moi d’une façon que je ne saurai expliquer. Il y a bien longtemps que je n’avais pas dévoré une saga à cette allure là. J’y pensais constamment et attendait avec impatience le moment ou je pourrai enfin lire la suite des aventures d’Ali. Les événements s’enchaînent, les personnages sont réfléchis et attachants, on passe par une multitude d’émotions. Le tout créé un mélange très addictif.

Je ne peux pas tellement vous parler du contenu de l’histoire en lui même étant donné que j’ai lu les 3 tomes à la suite et que je ne sais plus quel événement appartient à quel tome, j’ai peur de vous spoiler. Tout ce que je peux vous dire, c’est que Gena Showalter trouve toujours le moyen de nous surprendre et nous émouvoir en faisant prendre à son histoire des tournants inattendus.

Etant donné que je les ai lu sur ma liseuse, je ne me rendais pas réellement compte de la taille des bouquins. C’est uniquement lorsque je les ai aperçu sur les étagères de Cultura et que j’ai pu voir la taille de la police d’écriture que je me suis dit :  « ah ouai quand même! J’ai été si associable que ça pendant 3 jours ??? » ! Je sais qu’il existe un 4ème tome uniquement centré sur d’autres personnages de la saga, cependant la fin du 3ème m’a parfaitement convenu, j’ai peur d’être déçue en lisant la suite. Je la lirai certainement dans quelques temps et vous ferez un update sur cet article!

Alors si vous recherchez une romance fantastique très addictive, mêlant amitié, zombie, amour, émotion et un peu de frisson, je vous recommande « Les chroniques de zombieland » à 100% !

NB : ne vous attendez cependant pas à lire une réécriture de Alice au pays des merveilles, cette histoire n’a aucun rapport si ce n’est son titre. 

Flora Banks – Emily Barr

CVT_Flora-Banks_5752TITRE : Flora Banks

AUTEUR Emily Barr

EDITION Casterman

PARUTION : 2017

DATE DE LECTURE : 20/09 – 29/09

NOMBRE DE PAGE  : 368p

GENRE : amnésie, contemporain

NOTE : 16/20

 


« Je souris. Je ne parle à personne. Je me contente de respirer, de regarder, d’exister. C’est l’Arctique. Je suis là. Ceci est mon présent. Ceci est mon monde. »

RÉSUMÉ : 

DIX
L’âge que j’avais quand mon cerveau s’est détraqué.
HUIT
Années de validité de mon passeport.
SIX
Le nombre de personnes qui me cherchent au Spitzberg, dans l’Arctique.
QUATRE
L’âge auquel j’ai rencontré ma meilleure amie.
Je ne dois plus jamais l’appeler, ni lui envoyer de SMS.
DEUX
Deux cailloux noirs. L’un m’appartient, l’autre est à Drake.
Je le rejoindrai, où qu’il soit.
UN
Un souvenir. C’est tout ce qu’il me reste.


MON AVIS : Les éditions Casterman m’ont envoyé ce roman en service presse il y a quelques temps déjà lors de ma longue panne de lecture de ce début d’année. C’est pourquoi j’ai mis beaucoup de temps à le sortir de ma PAL, mais sans regret. Dans ce roman, on retrouve Flora, une jeune fille de 17 ans souffrant d’amnésie antérograde depuis ses 10 ans. Toute les 2h, sa mémoire s’efface, c’est pourquoi Flora a prit pour habitude d’écrire chaque moment de sa vie dans un carnet ou sur ses avants bras.

L’histoire débute lors d’une soirée de lycéen ou Flora et ses amis fêtent le départ de Drake pour Spitzberg en Norvège. Lors de cette soirée, Drake et Flora s’embrassent. Souvenir, dont Flora se souvient étonnement. A partir de ce soir là, Flora se forge une obsession pour ce garçon avec qui elle échange par mail quotidiennement. Jusqu’au jour ou celui ci lui demande de le rejoindre à Spitzberg..ni une ni deux, Flora part à l’aventure entraînant avec elle sa mémoire dégénérative et ses soucis.

Avant de m’y plonger, je ne savais pas réellement à quoi m’attendre, je ne connaissais ni le sujet ni même le genre du bouquin. Mais au fil des pages, l’écriture de Emily Barr a su me séduire, surtout lors de l’arrivée de Flora en Norvège. Elle dépeint des paysages à couper le souffle avec une aisance incroyable. Les lieux nous semblent imaginaires, presque féeriques tant ils sont bien décrit. De plus, elle sait manier une part de suspens quant à l’histoire de Flora et Drake. On se questionne jusqu’à la fin sur leur relation : leur histoire est-elle réelle? Va t-elle le retrouver? Est-ce sincère?  Je dois dire que la plume de l’auteur est certainement ce qui m’a fait le plus aimer ce bouquin.

Cependant, ce roman peut sembler un peu déroutant au premier abord de part ses répétitions nombreuses, mais cela permet au lecteur de s’ancrer dans le quotidien de Flora. Même si elle peut parfois se montrer assez agaçante à cause de choix et réactions démesurées selon moi, son coté étrange la rend d’autant plus touchante.

Ainsi, Flora Banks est un roman original sur un sujet encore jamais (ou que très peu) exploité en littérature. L’histoire est bien maniée, l’écriture très belle et fluide. Les lieux décrit  sont très beaux. Je conseille ce roman à toute personne aimant les romances originales, mais aussi à tout ceux qui ont envie de voir du paysage.

 

E.V.E – Carina Rozenfeld

9782748523973FS

TITRE : E.V.E (entité vigilance enquête)

AUTEUR Carina Rozenfeld

EDITION Syros

PARUTION : 2017

DATE DE LECTURE : 05/09 – 15/09

NOMBRE DE PAGE  : 381p

GENRE : science-fiction

NOTE : 16/20


« Ici, j’étais coupée du monde, de l’essence même de l’humanité. »

RÉSUMÉ : EVE est une intelligence artificielle qui surveille tous les faits et gestes des citoyens grâce à une puce implantée en eux, et qui signale tout délit ou crime. Pourtant, une nuit, une jeune femme de 22 ans prénommée Eva est agressée et déclarée en état de mort cérébrale sans que EVE ait enregistré l’identité du criminel. EVE décide alors de prendre possession du corps d’Eva à l’insu de tous.


MON AVIS :  Je suis tombée sur ce bouquin au hasard dans une petite librairie lorsque j’étais en vacance. J’en avais déjà entendu parler une ou deux fois, mais il n’est pas très populaire sur la blogosphère ou encore bookstagram. Je l’ai donc acheté par curiosité, et je n’ai pas été déçue.

Dans ce roman, on découvre une société surveillée par des intelligences artificielles, les EVE. Celles ci gardent un œil sur chaque citoyen grâce à une puce implantée en eux, signalant chaque délit ou crime. Cependant, une nuit, une jeune femme, Eva,  est agressée et déclarée en état de mort cérébrale. Lors de cette même nuit, l’EVE qui a assisté au drame est dans l’incapacité d’identifié le criminel, chose qui ne lui était jamais arrivée. Ainsi, EVE prend vie dans le corps de Eva, et tente peu à peu de comprendre ce qu’il s’est passé cette fameuse nuit…

Ce roman est quelque peu compliqué à résumer, comme beaucoup de bouquins de SF, il y a beaucoup de détails techniques et de termes technologiques. Mais n’ayant pas l’habitude de lire ce genre, j’ai tout de même beaucoup aimé. Carina Rozenfeld possède une écriture simple qui nous tient en haleine tout du long. Chaque fin de chapitre donne envie de lire la suite, ce qui fait qu’on se retrouve à la fin plus vite que prévu ! Durant toute ma lecture, je visualisais ce roman en film, je le trouverai parfait en adaptation cinématographique !

Toute l’originalité de l’histoire vient du point de vue : qui n’est autre que celui d’une machine. Une machine que l’on trouve de plus en plus humaine, de plus en plus attachante au fil des pages. Eve en Eva est en quête de vérité, sa motivation principale est de découvrir l’assassin d’Eva. Je n’en dirai pas plus quant à l’intrigue, mais je ne peux faire autrement que de vous conseiller ce roman que je trouve très surprenant et captivant !

 

Quand la nuit devient jour – Sophie Jomain

41+ktjfXGIL._SX210_

TITRE : Quand la nuit devient jour

AUTEUR Sophie Jomain

EDITION : pygmalion

PARUTION : 2016

DATE DE LECTURE : 15/08 – 18/08

NOMBRE DE PAGE  :

GENRE : amour, maladie, dépression

NOTE : 20/20 COUP DE COEUR

 


« Être libre de mourir comme on le souhaite, c’est aussi être libre de vivre comme on l’entend. »

 

RÉSUMÉ : « On m’a demandé un jour de définir ma douleur. Je sais dire ce que je ressens lorsque je m’enfonce une épine dans le pied, décrire l’échauffement d’une brûlure, parler des nœuds dans mon estomac quand j’ai trop mangé, de l’élancement lancinant d’une carie, mais je suis incapable d’expliquer ce qui me ronge de l’intérieur et qui me fait mal au-delà de toute souffrance que je connais déjà.
La dépression. Ma faiblesse.
Le combat que je mène contre moi-même est sans fin, et personne n’est en mesure de m’aider. Dieu, la science, la médecine, même l’amour des miens a échoué. Ils m’ont perdue. Sans doute depuis le début.
J’ai vingt-neuf ans, je m’appelle Camille, je suis franco-belge, et je vais mourir dans trois mois.
Le 6 avril 2016. Par euthanasie volontaire assistée. »


MON AVIS :  J’ai aperçu ce livre il y a déjà des mois sur la blogosphère, mais il ne m’avait jamais attiré plus que ça. Le thème assez sombre de l’euthanasie volontaire assistée me laissait perplexe. Cependant, je l’ai trouvé en ebook, et j’ai décidé de m’y plonger dans la période qui est selon moi la moins propice à ce genre de lecture : l’été. Et pourtant, wow wow WOW.

Je m’y revois encore, le temps d’un après midi, les pieds dans l’eau d’une rivière corse, perdue dans la montagne, un pur bonheur. Coupée du monde, de tout bruit extérieur, juste moi, et la poignante histoire de Camille. La première partie de ce roman est consacrée à une sorte de chapitre introductif dans lequel la vie de Camille depuis son enfance à son adolescence est retracée. En passant par harcèlement, boulimie, anorexie, et dépression, on suit la vie d’une jeune fille qui, malgré un cadre familial sain et équilibré, ne trouve pas sa place dans la société actuelle.

On reprend cette histoire quelques années plus tard, ce mal être et ce sentiment d’insignifiance toujours présent. Camille a un besoin constant de comprendre pourquoi elle trouve sa place sur terre si minime et négligeable. C’est pourquoi, après maintes et maintes années de lutte contre sa personne et ses idées noires, Camille décide en son âme et conscience de mettre fin à ses jours par euthanasie volontaire assistée.  Elle entre alors dans un centre spécialisé quelques semaines avant, et y fait de surprenantes rencontres sur lesquelles je ne dirai rien de plus.

Ses parents ayant toujours été là pour elle ont un mal terrible à accepter cette décision qui leur semble insensée. Nous suivons alors le difficile chemin encouru par ses parents, mais aussi le ressenti de Camille vis à vis de tout cela..  Sophie Jomain sait jouer avec nos sentiments, et nous faire accepter chaque réaction et décision, si opposées soient elles les unes des autres. On comprend la détresse de deux parents choqués, mais aussi la sérieuse décision d’une jeune femme terriblement triste qui perçoit sa mort comme une délivrance. Deux visions qui se rencontrent et s’entremêlent constamment rendant ce livre considérablement profond.

Un sujet extrêmement fort, pour un personnage particulièrement touchant.  Sophie Jomain que je connaissais déjà pour sa superbe saga « les étoiles de Noss head » à su me surprendre dans un tout autre style d’écriture et dieu ce que c’était beau ! Sa plume, légère et pourtant si puissante a su me faire passer par toute une palette d’émotion. Du rire aux larmes, de l’incompréhension à l’acceptation, de l’espoir au regret. Pour apprécier ce roman à sa juste valeur, il ne faut pas trop en savoir. Il suffit de se lancer au hasard et se laisser happer par les surprises que nous réserve l’auteur. Quant aux personnages, je préfère ne pas trop vous en dire, quelques mots se suffisent à eux seuls : profonds, touchants et vrais.

Ce roman fut une incroyable claque. On ne s’attarde pas sur des longueurs inutiles, Sophie Jomain va droit au but et nous fouette en plein coeur avec une fin des plus percutante. Un roman que je recommanderai encore et encore. 1000 fois si je le pouvais.

[A propos de…] La liseuse électronique, c’est quoi ?

Il y a environs un an, une liseuse électronique m’a été offerte pour mon anniversaire. Etant une grande amoureuse de la sensation du papier entre les doigts, j’étais au début sceptique face au concept du livre électronique, et pourtant ! Bien que je ne l’utilise pas quotidiennement, cela m’est très utile voir même indispensable dans certains cas. Cela fait quelques temps que je reçois de plus en plus de messages me réclamant un avis sur les liseuses, des conseils, les avantages que cela a etc, c’est désormais chose faites! J’espère que cela vous aidera à y voir plus clair 🙂 Bonne lecture !


  • Plusieurs modèles, lequel choisir ?

Les deux marques les plus présentes sur le marché des liseuses électronique sont Kindle et Kobo. Je ne vais pas vous faire tout un descriptif détaillé des compétences graphiques et numériques de chaque liseuse, cela ne relève pas de mes compétences, alors je vous renvoie à cet article comparatif qui m’a été très utile. Je possède personnellement une Kindle Paperwhite que j’ai choisi pour des raisons que je vais vous expliquer.

–  KOBO : Kobo Aura One, Kobo Touch 2.0, toutes sont des modèles d’une excellente qualité.  Ces liseuses sont d’origine francophone et en vente dans toutes les fnac de France. Si je n’ai pas choisi un des modèles Kobo, c’est à cause du format de livre que ces liseuses refusent. En effet, les ebook sont très souvent au format pdf, mobi ou epub, et il est compliqué avec une Kobo de faire la conversion de ces formats pour pouvoir les lire. C’est pourquoi je me suis penché sur un modèle Kindle.

–  KINDLE : Les Kindle quant à elles sont en vente uniquement sur Amazon, il existe différents modèles, du plus cher au moins cher. Je possède personnellement une Kindle Paperwhite qui je trouve, est d’une excellente qualité. Je l’ai choisi pour, comme je l’ai cité un peu plus haut, la facilité de conversion des ebook que je fais avec Calibre (logiciel téléchargeable gratuit).


  • SES AVANTAGES : 

Le gain de place : Si vous êtes un fervent acheteur de bouquin, vous saurez que le manque de place se fait sentir à un moment ou à un autre, là est l’intérêt d’une liseuse. Vous pouvez conserver des centaines de livres dans un seul et même appareil.

Facile à transporter : L’un des facteurs qui incite les personnes à se procurer une liseuse est la facilité de transport. En effet, les mordus de lecture connaissent la galère du choix des bouquins à emporter lors d’un départ en vacance, parce que non, il n’est pas possible de prendre toute la bibliothèque, et pourtant ce n’est pas l’envie qui manque ! Avec une liseuse, ce problème ne se présente plus, tu peux avoir toute ta bibliothèque à porté de main quand tu le souhaite !

Pour lire en anglais : La raison principale pour laquelle j’ai voulu une liseuse est pour pouvoir lire en anglais plus facilement. En effet, si vous voulez débuter la lecture VO dans la langue de votre choix, il existe un traducteur intégré, il vous suffit de cliquer sur le mot, et celui ci se traduit instantanément. Je trouve que c’est un gros gain de temps lorsque l’on souhaite apprendre à lire dans une langue étrangère.

Les livres sont moins chers : Il est vrai qu’une liseuse est un investissement, cependant, vu le prix des livres en format ebook, si vous lisez beaucoup, celle ci sera largement rentabilisé très rapidement. Je vous conseillerai donc l’achat d’une liseuse uniquement si vous êtes un lecteur régulier, je ne vois pas trop d’intérêt à mettre 100/150 euros dans une liseuse si vous ne lisez qu’un livre par mois!

–  Plusieurs fonctionnalités pratiques : La liseuse mémorise automatiquement l’endroit ou vous vous êtes arrêté dans votre lecture,ainsi, pas besoin de ce satané marque page qui peut tomber à tout moment et vous faire perdre un temps fou! Elle vous indique  également votre temps restant de lecture dans le chapitre, ou bien dans le bouquin tout entier. Il est possible aussi de surligner des passages que vous aimez, et de les retrouver à la fin.


  • SES INCONVÉNIENTS : 

Même si elle en présente peu, la liseuse possède quelques petits inconvénients, mais qui, à mes yeux, ne sont pas si dérangeants que ça.

On ne peut pas prêter nos livres : En effet, le bonheur de la lecture c’est aussi de faire découvrir à d’autres des bouquins que l’on a adoré. Il est difficilement possible voir même impossible de le faire avec un livre numérique.

L’autonomie : Bien que l’autonomie des liseuses soit généralement très longue, il faut tout de même penser à la recharger régulièrement. Quoi de plus rageant que de se retrouver à court de batterie en pleine intrigue? Chose qui est impossible avec un livre papier.


  • TRUCS ET ASTUCES : 

Avoir le double de ses livres papier en format numérique : Certains utilisent la liseuse comme moyen de lecture uniquement dans les transports par exemple pour ne pas s’encombrer. Alors il est possible d’avoir son format papier à la maison et de lire le format numérique dans les transports pour ne pas avoir à transporter son bouquin. (Parce que oui, imaginez la galère si je devais amener l’un des tomes de Outlander pour aller à la fac?)

 Ne fait pas mal aux yeux : Contrairement à ce que l’on peut penser, la liseuse ne fait pas mal aux yeux et n’abîme pas la vue. Son écran est matte, et adapté à une lecture longue qui ne sera pas fatigante pour les yeux.

Les bons plans ebook : il existe de nombreux site qui recensent des livres gratuits téléchargeables. Je parle évidement bien de site légaux, bien que certains sites illégaux  avec de nombreux livres existent. Je vous invite à aller voir cet article qui vous en parle plus en profondeur.

Le logiciel Calibre : Il est possible de télécharger ce logiciel ici, pour pouvoir convertir le format d’un ebook qui ne serait pas compatible avec votre liseuse, cela m’a sauvé plus d’une fois!


 

Et voilà, cet article est enfin terminé, j’espère qu’il vous aura été utile et que cela vous permettra d’y voir un peu plus clair. Dites moi en commentaire si vous voyez certaines choses à ajouter et n’hésitez pas à poser des questions! Je vous souhaite de belles lectures et à très vite !

Ophélie