Flora Banks – Emily Barr

CVT_Flora-Banks_5752TITRE : Flora Banks

AUTEUR Emily Barr

EDITION Casterman

PARUTION : 2017

DATE DE LECTURE : 20/09 – 29/09

NOMBRE DE PAGE  : 368p

GENRE : amnésie, contemporain

NOTE : 16/20

 


« Je souris. Je ne parle à personne. Je me contente de respirer, de regarder, d’exister. C’est l’Arctique. Je suis là. Ceci est mon présent. Ceci est mon monde. »

RÉSUMÉ : 

DIX
L’âge que j’avais quand mon cerveau s’est détraqué.
HUIT
Années de validité de mon passeport.
SIX
Le nombre de personnes qui me cherchent au Spitzberg, dans l’Arctique.
QUATRE
L’âge auquel j’ai rencontré ma meilleure amie.
Je ne dois plus jamais l’appeler, ni lui envoyer de SMS.
DEUX
Deux cailloux noirs. L’un m’appartient, l’autre est à Drake.
Je le rejoindrai, où qu’il soit.
UN
Un souvenir. C’est tout ce qu’il me reste.


MON AVIS : Les éditions Casterman m’ont envoyé ce roman en service presse il y a quelques temps déjà lors de ma longue panne de lecture de ce début d’année. C’est pourquoi j’ai mis beaucoup de temps à le sortir de ma PAL, mais sans regret. Dans ce roman, on retrouve Flora, une jeune fille de 17 ans souffrant d’amnésie antérograde depuis ses 10 ans. Toute les 2h, sa mémoire s’efface, c’est pourquoi Flora a prit pour habitude d’écrire chaque moment de sa vie dans un carnet ou sur ses avants bras.

L’histoire débute lors d’une soirée de lycéen ou Flora et ses amis fêtent le départ de Drake pour Spitzberg en Norvège. Lors de cette soirée, Drake et Flora s’embrassent. Souvenir, dont Flora se souvient étonnement. A partir de ce soir là, Flora se forge une obsession pour ce garçon avec qui elle échange par mail quotidiennement. Jusqu’au jour ou celui ci lui demande de le rejoindre à Spitzberg..ni une ni deux, Flora part à l’aventure entraînant avec elle sa mémoire dégénérative et ses soucis.

Avant de m’y plonger, je ne savais pas réellement à quoi m’attendre, je ne connaissais ni le sujet ni même le genre du bouquin. Mais au fil des pages, l’écriture de Emily Barr a su me séduire, surtout lors de l’arrivée de Flora en Norvège. Elle dépeint des paysages à couper le souffle avec une aisance incroyable. Les lieux nous semblent imaginaires, presque féeriques tant ils sont bien décrit. De plus, elle sait manier une part de suspens quant à l’histoire de Flora et Drake. On se questionne jusqu’à la fin sur leur relation : leur histoire est-elle réelle? Va t-elle le retrouver? Est-ce sincère?  Je dois dire que la plume de l’auteur est certainement ce qui m’a fait le plus aimer ce bouquin.

Cependant, ce roman peut sembler un peu déroutant au premier abord de part ses répétitions nombreuses, mais cela permet au lecteur de s’ancrer dans le quotidien de Flora. Même si elle peut parfois se montrer assez agaçante à cause de choix et réactions démesurées selon moi, son coté étrange la rend d’autant plus touchante.

Ainsi, Flora Banks est un roman original sur un sujet encore jamais (ou que très peu) exploité en littérature. L’histoire est bien maniée, l’écriture très belle et fluide. Les lieux décrit  sont très beaux. Je conseille ce roman à toute personne aimant les romances originales, mais aussi à tout ceux qui ont envie de voir du paysage.

 

Publicités

E.V.E – Carina Rozenfeld

9782748523973FS

TITRE : E.V.E (entité vigilance enquête)

AUTEUR Carina Rozenfeld

EDITION Syros

PARUTION : 2017

DATE DE LECTURE : 05/09 – 15/09

NOMBRE DE PAGE  : 381p

GENRE : science-fiction

NOTE : 16/20


« Ici, j’étais coupée du monde, de l’essence même de l’humanité. »

RÉSUMÉ : EVE est une intelligence artificielle qui surveille tous les faits et gestes des citoyens grâce à une puce implantée en eux, et qui signale tout délit ou crime. Pourtant, une nuit, une jeune femme de 22 ans prénommée Eva est agressée et déclarée en état de mort cérébrale sans que EVE ait enregistré l’identité du criminel. EVE décide alors de prendre possession du corps d’Eva à l’insu de tous.


MON AVIS :  Je suis tombée sur ce bouquin au hasard dans une petite librairie lorsque j’étais en vacance. J’en avais déjà entendu parler une ou deux fois, mais il n’est pas très populaire sur la blogosphère ou encore bookstagram. Je l’ai donc acheté par curiosité, et je n’ai pas été déçue.

Dans ce roman, on découvre une société surveillée par des intelligences artificielles, les EVE. Celles ci gardent un œil sur chaque citoyen grâce à une puce implantée en eux, signalant chaque délit ou crime. Cependant, une nuit, une jeune femme, Eva,  est agressée et déclarée en état de mort cérébrale. Lors de cette même nuit, l’EVE qui a assisté au drame est dans l’incapacité d’identifié le criminel, chose qui ne lui était jamais arrivée. Ainsi, EVE prend vie dans le corps de Eva, et tente peu à peu de comprendre ce qu’il s’est passé cette fameuse nuit…

Ce roman est quelque peu compliqué à résumer, comme beaucoup de bouquins de SF, il y a beaucoup de détails techniques et de termes technologiques. Mais n’ayant pas l’habitude de lire ce genre, j’ai tout de même beaucoup aimé. Carina Rozenfeld possède une écriture simple qui nous tient en haleine tout du long. Chaque fin de chapitre donne envie de lire la suite, ce qui fait qu’on se retrouve à la fin plus vite que prévu ! Durant toute ma lecture, je visualisais ce roman en film, je le trouverai parfait en adaptation cinématographique !

Toute l’originalité de l’histoire vient du point de vue : qui n’est autre que celui d’une machine. Une machine que l’on trouve de plus en plus humaine, de plus en plus attachante au fil des pages. Eve en Eva est en quête de vérité, sa motivation principale est de découvrir l’assassin d’Eva. Je n’en dirai pas plus quant à l’intrigue, mais je ne peux faire autrement que de vous conseiller ce roman que je trouve très surprenant et captivant !

 

Quand la nuit devient jour – Sophie Jomain

41+ktjfXGIL._SX210_

TITRE : Quand la nuit devient jour

AUTEUR Sophie Jomain

EDITION : pygmalion

PARUTION : 2016

DATE DE LECTURE : 15/08 – 18/08

NOMBRE DE PAGE  :

GENRE : amour, maladie, dépression

NOTE : 20/20 COUP DE COEUR

 


« Être libre de mourir comme on le souhaite, c’est aussi être libre de vivre comme on l’entend. »

 

RÉSUMÉ : « On m’a demandé un jour de définir ma douleur. Je sais dire ce que je ressens lorsque je m’enfonce une épine dans le pied, décrire l’échauffement d’une brûlure, parler des nœuds dans mon estomac quand j’ai trop mangé, de l’élancement lancinant d’une carie, mais je suis incapable d’expliquer ce qui me ronge de l’intérieur et qui me fait mal au-delà de toute souffrance que je connais déjà.
La dépression. Ma faiblesse.
Le combat que je mène contre moi-même est sans fin, et personne n’est en mesure de m’aider. Dieu, la science, la médecine, même l’amour des miens a échoué. Ils m’ont perdue. Sans doute depuis le début.
J’ai vingt-neuf ans, je m’appelle Camille, je suis franco-belge, et je vais mourir dans trois mois.
Le 6 avril 2016. Par euthanasie volontaire assistée. »


MON AVIS :  J’ai aperçu ce livre il y a déjà des mois sur la blogosphère, mais il ne m’avait jamais attiré plus que ça. Le thème assez sombre de l’euthanasie volontaire assistée me laissait perplexe. Cependant, je l’ai trouvé en ebook, et j’ai décidé de m’y plonger dans la période qui est selon moi la moins propice à ce genre de lecture : l’été. Et pourtant, wow wow WOW.

Je m’y revois encore, le temps d’un après midi, les pieds dans l’eau d’une rivière corse, perdue dans la montagne, un pur bonheur. Coupée du monde, de tout bruit extérieur, juste moi, et la poignante histoire de Camille. La première partie de ce roman est consacrée à une sorte de chapitre introductif dans lequel la vie de Camille depuis son enfance à son adolescence est retracée. En passant par harcèlement, boulimie, anorexie, et dépression, on suit la vie d’une jeune fille qui, malgré un cadre familial sain et équilibré, ne trouve pas sa place dans la société actuelle.

On reprend cette histoire quelques années plus tard, ce mal être et ce sentiment d’insignifiance toujours présent. Camille a un besoin constant de comprendre pourquoi elle trouve sa place sur terre si minime et négligeable. C’est pourquoi, après maintes et maintes années de lutte contre sa personne et ses idées noires, Camille décide en son âme et conscience de mettre fin à ses jours par euthanasie volontaire assistée.  Elle entre alors dans un centre spécialisé quelques semaines avant, et y fait de surprenantes rencontres sur lesquelles je ne dirai rien de plus.

Ses parents ayant toujours été là pour elle ont un mal terrible à accepter cette décision qui leur semble insensée. Nous suivons alors le difficile chemin encouru par ses parents, mais aussi le ressenti de Camille vis à vis de tout cela..  Sophie Jomain sait jouer avec nos sentiments, et nous faire accepter chaque réaction et décision, si opposées soient elles les unes des autres. On comprend la détresse de deux parents choqués, mais aussi la sérieuse décision d’une jeune femme terriblement triste qui perçoit sa mort comme une délivrance. Deux visions qui se rencontrent et s’entremêlent constamment rendant ce livre considérablement profond.

Un sujet extrêmement fort, pour un personnage particulièrement touchant.  Sophie Jomain que je connaissais déjà pour sa superbe saga « les étoiles de Noss head » à su me surprendre dans un tout autre style d’écriture et dieu ce que c’était beau ! Sa plume, légère et pourtant si puissante a su me faire passer par toute une palette d’émotion. Du rire aux larmes, de l’incompréhension à l’acceptation, de l’espoir au regret. Pour apprécier ce roman à sa juste valeur, il ne faut pas trop en savoir. Il suffit de se lancer au hasard et se laisser happer par les surprises que nous réserve l’auteur. Quant aux personnages, je préfère ne pas trop vous en dire, quelques mots se suffisent à eux seuls : profonds, touchants et vrais.

Ce roman fut une incroyable claque. On ne s’attarde pas sur des longueurs inutiles, Sophie Jomain va droit au but et nous fouette en plein coeur avec une fin des plus percutante. Un roman que je recommanderai encore et encore. 1000 fois si je le pouvais.

La liseuse électronique, c’est quoi ?

Il y a environs un an, une liseuse électronique m’a été offerte pour mon anniversaire. Etant une grande amoureuse de la sensation du papier entre les doigts, j’étais au début sceptique face au concept du livre électronique, et pourtant ! Bien que je ne l’utilise pas quotidiennement, cela m’est très utile voir même indispensable dans certains cas. Cela fait quelques temps que je reçois de plus en plus de messages me réclamant un avis sur les liseuses, des conseils, les avantages que cela a etc, c’est désormais chose faites! J’espère que cela vous aidera à y voir plus clair 🙂 Bonne lecture !


  • Plusieurs modèles, lequel choisir ?

Les deux marques les plus présentes sur le marché des liseuses électronique sont Kindle et Kobo. Je ne vais pas vous faire tout un descriptif détaillé des compétences graphiques et numériques de chaque liseuse, cela ne relève pas de mes compétences, alors je vous renvoie à cet article comparatif qui m’a été très utile. Je possède personnellement une Kindle Paperwhite que j’ai choisi pour des raisons que je vais vous expliquer.

–  KOBO : Kobo Aura One, Kobo Touch 2.0, toutes sont des modèles d’une excellente qualité.  Ces liseuses sont d’origine francophone et en vente dans toutes les fnac de France. Si je n’ai pas choisi un des modèles Kobo, c’est à cause du format de livre que ces liseuses refusent. En effet, les ebook sont très souvent au format pdf, mobi ou epub, et il est compliqué avec une Kobo de faire la conversion de ces formats pour pouvoir les lire. C’est pourquoi je me suis penché sur un modèle Kindle.

–  KINDLE : Les Kindle quant à elles sont en vente uniquement sur Amazon, il existe différents modèles, du plus cher au moins cher. Je possède personnellement une Kindle Paperwhite qui je trouve, est d’une excellente qualité. Je l’ai choisi pour, comme je l’ai cité un peu plus haut, la facilité de conversion des ebook que je fais avec Calibre (logiciel téléchargeable gratuit).


  • SES AVANTAGES : 

Le gain de place : Si vous êtes un fervent acheteur de bouquin, vous saurez que le manque de place se fait sentir à un moment ou à un autre, là est l’intérêt d’une liseuse. Vous pouvez conserver des centaines de livres dans un seul et même appareil.

Facile à transporter : L’un des facteurs qui incite les personnes à se procurer une liseuse est la facilité de transport. En effet, les mordus de lecture connaissent la galère du choix des bouquins à emporter lors d’un départ en vacance, parce que non, il n’est pas possible de prendre toute la bibliothèque, et pourtant ce n’est pas l’envie qui manque ! Avec une liseuse, ce problème ne se présente plus, tu peux avoir toute ta bibliothèque à porté de main quand tu le souhaite !

Pour lire en anglais : La raison principale pour laquelle j’ai voulu une liseuse est pour pouvoir lire en anglais plus facilement. En effet, si vous voulez débuter la lecture VO dans la langue de votre choix, il existe un traducteur intégré, il vous suffit de cliquer sur le mot, et celui ci se traduit instantanément. Je trouve que c’est un gros gain de temps lorsque l’on souhaite apprendre à lire dans une langue étrangère.

Les livres sont moins chers : Il est vrai qu’une liseuse est un investissement, cependant, vu le prix des livres en format ebook, si vous lisez beaucoup, celle ci sera largement rentabilisé très rapidement. Je vous conseillerai donc l’achat d’une liseuse uniquement si vous êtes un lecteur régulier, je ne vois pas trop d’intérêt à mettre 100/150 euros dans une liseuse si vous ne lisez qu’un livre par mois!

–  Plusieurs fonctionnalités pratiques : La liseuse mémorise automatiquement l’endroit ou vous vous êtes arrêté dans votre lecture,ainsi, pas besoin de ce satané marque page qui peut tomber à tout moment et vous faire perdre un temps fou! Elle vous indique  également votre temps restant de lecture dans le chapitre, ou bien dans le bouquin tout entier. Il est possible aussi de surligner des passages que vous aimez, et de les retrouver à la fin.


  • SES INCONVÉNIENTS : 

Même si elle en présente peu, la liseuse possède quelques petits inconvénients, mais qui, à mes yeux, ne sont pas si dérangeants que ça.

On ne peut pas prêter nos livres : En effet, le bonheur de la lecture c’est aussi de faire découvrir à d’autres des bouquins que l’on a adoré. Il est difficilement possible voir même impossible de le faire avec un livre numérique.

L’autonomie : Bien que l’autonomie des liseuses soit généralement très longue, il faut tout de même penser à la recharger régulièrement. Quoi de plus rageant que de se retrouver à court de batterie en pleine intrigue? Chose qui est impossible avec un livre papier.


  • TRUCS ET ASTUCES : 

Avoir le double de ses livres papier en format numérique : Certains utilisent la liseuse comme moyen de lecture uniquement dans les transports par exemple pour ne pas s’encombrer. Alors il est possible d’avoir son format papier à la maison et de lire le format numérique dans les transports pour ne pas avoir à transporter son bouquin. (Parce que oui, imaginez la galère si je devais amener l’un des tomes de Outlander pour aller à la fac?)

 Ne fait pas mal aux yeux : Contrairement à ce que l’on peut penser, la liseuse ne fait pas mal aux yeux et n’abîme pas la vue. Son écran est matte, et adapté à une lecture longue qui ne sera pas fatigante pour les yeux.

Les bons plans ebook : il existe de nombreux site qui recensent des livres gratuits téléchargeables. Je parle évidement bien de site légaux, bien que certains sites illégaux  avec de nombreux livres existent. Je vous invite à aller voir cet article qui vous en parle plus en profondeur.

Le logiciel Calibre : Il est possible de télécharger ce logiciel ici, pour pouvoir convertir le format d’un ebook qui ne serait pas compatible avec votre liseuse, cela m’a sauvé plus d’une fois!


 

Et voilà, cet article est enfin terminé, j’espère qu’il vous aura été utile et que cela vous permettra d’y voir un peu plus clair. Dites moi en commentaire si vous voyez certaines choses à ajouter et n’hésitez pas à poser des questions! Je vous souhaite de belles lectures et à très vite !

Ophélie

 

 

Pile à lire été 2017

Une histoire légère, les pieds dans l’eau, un thé glacé à la main, et quelques cigales mélangées au bruit des vagues en fond sonore .. on s’y verrai presque hein ? Eh oui, l’été est là! Je déclare la saison des romances à l’eau de rose officiellement ouverte ! C’est pourquoi j’ai décidé aujourd’hui de vous présenter les quelques livres que j’aimerai lire durant les 2 prochains mois. Certains sont sans surprises, d’autres sont de récentes découvertes, j’espère que cela pourra vous inspirer, bonne lecture!

 

  • « Harper in summer » de Hannah Benett : 

harper-in-summer (1)

À cause d’une erreur de réservation, Harper, bientôt 15 ans, passe l’été avec sa famille bobo, ses détestables cousines et son meilleur ami Josh dans une maison pourrie au bord d’un lac glacé du Montana. Face à eux, les somptueuses demeures des millionnaires dont les enfants, d’une beauté rare, sillonnent le lac en hors-bord.

Invités à une fête, Harper et Josh font face à Quinn et à Tristan. Face à tant de nouveauté et de liberté, va-t-elle succomber au charme de cet été d’exception  ?

 

 

  • « Les secrets de Nil TOME 2 » de Lynne Matson :

CVT_Nil-Tome-2--Les-secrets-de-Nil_830

 

Sur l’île de Nil, les règles sont définies. Vous avez exactement 365 jours pour vous échapper ou vous mourrez. Rives est maintenant le leader incontesté de Nil City, mais garder la ville unie est plus difficile que jamais.

Les fournitures sont en baisse, et les habitants non-humains ont pris un virage mortel. Les nouveaux arrivants provoquent des divisions au sein de la ville et mettent le système de recherche en péril. Et qui va payer le prix?

 

 

  • « Lola et le garçon d’a coté » de Stephanie Perkins : 

121146_couverture_Hres_0

Lola Nolan, 17 ans, rêve de devenir styliste. Pour elle, s’habiller est une fête, et « simplicité » ne fait pas partie de son vocabulaire. Elle vit à 100 à l’heure, et, avec Max, un très séduisant musicien, elle a de grands projets pour l’avenir. Pourtant, quand Cricket Bell, son ancien voisin, revient s’installer dans la maison d’à côté après plusieurs années d’absence, Lola voit ses certitudes vaciller.

Et si Lola s’était trompée ? Si Max, le stylisme, la mode n’étaient que des paravents masquant ses véritables désirs ? Cricket, si loin pourtant des préoccupations apparentes de Lola, pourrait bien être seul capable de la combler… À condition qu’elle accepte de changer. De tout changer…

 

  • « Golden Valley » de Gael Aymon : 

images

Lorsqu’il débarque à l’aéroport de Yangon en Birmanie, Maximilien est accablé par la chaleur et l’ennui. Rejoindre ses parents expatriés dans le quartier chic de Golden Valley, n’est pas le programme dont il avait rêvé cet été-là. Mais quand Max rencontre Dolly dans une soirée de la jeunesse dorée, c’est le choc. Elle a vingt ans, elle est belle, brillante, follement attirante. Leur complicité charnelle est une révélation qui en annonce bien d’autres. Car Dolly est aussi la fille d’un riche industriel birman, associé au père de Max dans la construction d’un barrage hydraulique…
Quand une rencontre amoureuse bouscule tous les repères et fait émerger une conscience politique, sociale, individuelle…On se révolte et on vibre avec Max d’un bout à l’autre de ce roman intense au parfum d’exotisme.

 

  • « La tresse » de Laetitia Colombani :

images (1)

Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.
Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.
Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.
Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.
Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

 

  • « Captive » de René Ahdieh : 

images (2)

Chaque soir, le jeune calife du Khorassan prend une nouvelle épouse; chaque matin il la fait assassiner. Consciente du terrible sort qui l’attend, Shéhérazade se porte pourtant volontaire : elle est prête à tout pour venger les récentes épousées, et en particulier son amie d’enfance Shiva.

Chaque aube, est une menace de mort mais la jeune fille échappe jour après jour à l’exécution en narrant des contes à rallonge au calife.

Chaque jour,Shéhérazade tisse une stratégie pour tuer celui qui est désormais son époux. Mais ce qui se trame aussi, c’est l’amour qu’elle se met peu à peu à éprouver pour lui…

 

  • « Another story of bad boy tome 1 » de Mathilde Aloha : 

images (3)

« Une simple rencontre et plus rien ne sera jamais pareil. » Liliana Wilson ne pensait pas qu’en intégrant la célèbre université de Los Angeles : UCLA, sa vie allait autant changer.Elle voyait son avenir déjà tout tracé : obtenir d’ici quelques années un diplôme en journalisme d’une des meilleures universités du monde puis parcourir le monde.

Tel était le futur auquel elle se destinait. Mais une rencontre dans la cité des anges, appelée Cameron va venir tout bouleverser, ses plans comme sa vie.Comment cette histoire se finira-t-elle ?

 

 


Et vous, quelles sont vos lectures prévues cet été ? Dites moi tout ça en commentaire! En attendant, je vous souhaite d’excellentes vacances, un beau bronzage et pleins de belles lectures, à très vite !

Ophélie

TOP 5 – Meilleures lectures de 2016

Bonjouuuur ! Je vous retrouve en cette période de fin d’année pour vous faire part de mes 5 meilleures lectures de 2016. Pour ceux qui me suivent régulièrement sur le blog ou sur instagram, vous devriez déjà plus ou moins savoir de quels livres il s’agit. Mais j’ai tout de même souhaité vous en faire un article. Je ne peux malheureusement pas mettre tous mes coups de cœur de l’année dans un seul et même article, mais l’essentiel y est ! 🙂

large


5 –  L’élite TOME 1 de Joelle Charbonneau. (Ma chronique)

A la cinquième place se trouve le tome 1 de la saga de Joelle Charbonneau. Ce livre m’avait fait envie grâce aux éloges qu’Audrey du @lesouffledesmots en a fait. J’ai craqué cet été et ne regrette absolument pas. J’avais beaucoup apprécié l’univers créé par l’auteur, bien qu’il soit pour certains très cliché et copié des dystopies actuelles. Je l’ai lu en août, et cherche désespérément le tome 2  depuis. A chaque fois que je me rend à la Fnac, il est en rupture …

4 – Maybe someday de Colleen Hoover. (Ma chronique)

Malgré que j’ai longuement hésité à le mettre à la 3ème, Maybe Someday se trouve à la 4ème place de ce top ! Les mots choisis par l’auteur m’avaient percuté de plein fouet. Une histoire d’une réelle simplicité, toute en finesse, mais pleines de sentiments. Comme toujours, Colleen Hoover ne déçoit presque jamais !

3 – Avant toi de Jojo Moyes.

J’ai lu ce bouquin en tout début d’année, je n’avais pas encore mon blog donc il n’a malheureusement pas de chronique. Entre le succès du bouquin et la sortie de son film, ce livre est un des gros booms médiatiques de l’année 2016. Alors, petit mouton que je suis, j’ai suivi le troupeau et me suis ruée dessus à la première occasion. Et je dois dire que le petit mouton fut ravi de ne pas s’être égaré, auquel cas il aurait raté une superbe lecture. Je ne sais pas s’il est nécessaire d’en dire plus tant les avis et chroniques sont déjà nombreuses à son sujet ..

2 – Respire de KA Tucker.

Aaaah, ma petite bouffée d’air frais de 2016 ! Un roman cliché à souhait, mais dieu ce que je l’ai aimé ! Une histoire qui ne s’essouffle jamais. On passe du rire aux larmes à la surprise. Ce bouquin est une pépite que je recommande à tous. Je sais que certains n’ont pas apprécié cette lecture à cause du coté cliché. Mais personnellement, je pense avoir lu ce roman pile quand il le fallait. Une histoire qui, au premier abord semble assez sombre, mais qui se révèle pleine d’espoir au fil de la lecture. Je suis d’ailleurs actuellement en train de lire le tome 2  que j’aime aussi beaucoup !

1 – Le faire ou mourir de Claire Lise Marguier. (Ma chronique)

Et enfin, à la première place et sans aucune surprise je pense, le roman percutant de Claire Lise Marguier. Mon dernier coup de cœur (ou plutôt coup de poing) en date.  Ce n’est certainement pas ma lecture la plus agréable, mais surement la plus marquante de toute ma vie, et de loin. Je ne veux pas en dire plus, je vous invite à lire ma chronique qui en dit beaucoup en très peu de lignes.


Et voilà, ce top (qui sera surement le dernier de l’année 2016) est terminé ! Et vous, quelles sont vos meilleures lectures de cette année ? Je serai curieuse de savoir tout ça ! 🙂

 

Âmes jumelles âmes rebelles – Samantha Baily

couv22337193

TITRE : Ames jumelles, âmes rebelles

AUTEUR Samantha Bailly

EDITION Rageot

PARUTION : 2016

DATE DE LECTURE : 12/12/16 – 15/12/16

NOMBRE DE PAGE  : p

GENRE :  littérature jeunesse, amitié

NOTE : 18/20


« N’oublie jamais, quand le monde te paraît terne ou hostile, il nous suffit de faire ce que nous faisons de mieux.
Toi dessiner, moi, écrire »

RÉSUMÉ : Sonia est la plume, Lou le crayon. Âmes jumelles, elles se rencontrent sur Internet grâce à un forum de manga. Âmes rebelles, elles se lancent dans l’aventure d’un blog illustré. Ensemble, elles inventent, osent, racontent, décrivent… Jusqu’où les conduiront leur amitié, leur passion créative et la force de leur vocation ?


MON AVIS :  C’est avec grand plaisir que j’ai accepté de recevoir « Âmes jumelles âmes rebelles » lorsque les éditions Rageot me l’ont proposé. Ce roman est en fait une intégrale d’une duologie écrite par Samantha Bailly. Cela fait maintenant très longtemps que j’entend parler de ces romans, sans jamais avoir eu le courage de me lancer : c’est maintenant chose faites, et je ne regrette absolument pas ! 

Dans ce roman, on retrouve Lou et Sonia, deux jeunes filles passionnées, l’une par l’écriture, l’autre par le dessin. C’est sur un forum que ces deux vont se rencontrer et décider de combiner leur talent pour monter un projet professionnel ensemble : confectionner leur première BD et se faire publier.

Je ne pense pas nécessaire d’en dire plus quant au résumé. Ce roman est basé sur la quête d’un rêve et une profonde histoire d’amitié. On suit en parallèle la vie de ces deux jeunes filles, qui, au fil des chapitres, apprennent à se connaitre et créent des liens indestructibles. Aucun sujet n’est abordé au hasard. En passant par la première fois, les réseaux sociaux, l’homosexualité ou encore la réussite au bac, Samantha Bailly traite tous les points possibles et imaginables en lien avec l’adolescence, le tout avec beaucoup de maîtrise.

En suivant l’évolution de ces jeunes filles, on s’attache a leur rêve autant qu’elles. Je pense que quiconque peut se reconnaître dans au moins l’une des deux tant elles sont différentes. Lou, la timide, et Sonia, l’extravertie. A elle deux, elles forment un combo qui se complète si bien. L’une apporte la folie, l’autre tempère.

Je ne saurai pas comment expliquer de quelle façon la magie opère sur beaucoup de monde avec ce roman. Certes, la plume de Samantha Bailly est sublime, ce n’est plus un secret pour personne. Mais l’histoire semble au premier abord si simpliste qu’il semble difficile de ressentir tant de chose en s’y plongeant, et pourtant ! L’auteur à réussit la prouesse de s’adapter à chaque chapitre à la personnalité si différente de ses personnages. C’est une écriture très changeante qui donne beaucoup de rythme a ce (ces) roman(s).

Le premier tome est en quelque sorte une introduction, dans lequel on découvre l’univers, la famille, la personnalité et la passion qui anime ces jeune filles. Tandis que le second tome est plus basé sur la conquête d’un rêve, d’une ambition. Un tome dans lequel ces deux alliées pleines d’espoirs nous emportent dans leur monde tout rose, mais pourtant pleins de désillusions.

Ce bouquin peut se lire a tout age. C’est un livre catégorisé jeunesse mais la plume de l’auteur rend le tout très agréable à lire même pour les plus âgés. Vous n’avez plus d’excuses ! 😉